Il est possible d’installer Nextcloud sur l’un de vos espaces web et en utilisant l’une de vos bases de données.

En faisant cela vous combinerez le confort d’avoir des données sauvegardées (et synchronisées sur vos différents appareils, le cas échéant) et le plaisir de les héberger « chez vous » (et non chez DropBox ou autre).

Le « cloud » c’est bien mais c’est gourmand. Nous recommandons de ne l’utiliser que pour les documents importants et légers. Pour sauvegarder des Gigas de photos et de vidéos ce n’est pas le bon plan !

Voici la procédure à suivre :

  1. Aller sur https://nextcloud.com/install/#instructions-server, dans la partie « Web installer for shared hosts», faites un clic droit sur le lien « here » afin d’enregistrer localement le fichier setup-nextcloud.php
  2. Placer ce fichier setup-nextcloud.php sur votre espace web par FTP, puis appelez-le pour lancer l’installation.
  3. À l’affichage de Setup Wizard : cliquer sur Next
  4. choisir un nom de répertoire, par défaut ce sera nextcloud/ (mettre un point si on veut installer Nextcloud à la racine)
  5. succès de l’installation : cliquer sur Next
  6. Choisir le répertoire des données. Par défaut c’est un répertoire nommé data/ dans le répertoire /nextcloud (personnellement je modifie ça pour créer un répertoire de données à côté, directement sous /httpdocs).
  7. Attention étape importante :
    1. Par défaut Nextcloud se prépare à utiliser une base Sqlite. Il est très préférable d’utiliser une base MySQL, pour cela il faut cliquer sur « Support de stockage & base de données » et modifier le paramétrage.
    2. Rappel, le serveur MySQL d’Ouvaton est : sql01.ouvaton.coop (vous trouverez les autres renseignements nécessaires au menu « mysql » de votre compte OuvAdmin).
    3. Note : Nextcloud affectera le préfixe oc_ aux tables qu’il va créer dans votre base MySQL.

Voilà, vous avez installé votre serveur NextCloud. Vous pouvez l’utiliser.

Après l’installation

Dans l’interface d’administration de votre NextCloud, vous verrez peut-être les message d’erreurs suivants :

L’en-tête HTTP « Strict-Transport-Security » n’est pas configurée à au moins « 15552000 » secondes. Pour renforcer la sécurité nous recommandons d’activer HSTS comme décrit dans nos conseils de sécurisation.

Pour ce premier message, ajoutez ces lignes dans le fichier .htaccess pour régler ce problème :

<IfModule mod_headers.c>

Header always set Strict-Transport-Security "max-age=15768000; includeSubDomains"


</IfModule>

La fonction PHP « set_time_limit » n’est pas disponible. Cela pourrait entraîner l’arrêt des scripts à mi-exécution en bloquant votre installation. Nous vous recommandons vivement d’activer cette fonction.

Cette fonction est désactivée, par sécurité, sur notre plateforme mutualisée.


/dev/urandom n’est pas lisible par PHP, ce qui est fortement déconseillé pour des raisons de sécurité. Vous trouverez plus d’informations dans la documentation.

Ce message devrait disparaître à l’avenir, s’il est présent, vous pouvez l’ignorer.


L’utilisation de la fonctionnalité d’envoi d’e-mails native de PHP n’est plus supportée. Merci de mettre à jour les paramètres d’envoi d’e-mails de votre serveur

Vous devez spécifier un serveur SMTP et une adresse mail pour les mails envoyés depuis Nextcloud, voir https://docs.nextcloud.com/server/14/admin_manual/configuration_server/email_configuration.html.


La configuration du serveur web ne permet pas d’atteindre « /.well-known/caldav ». Vous trouverez plus d’informations dans la documentation.
La configuration du serveur web ne permet pas d’atteindre « /.well-known/carddav ». Vous trouverez plus d’informations dans la documentation.

Nous allons essayer de faire le nécessaire pour corriger ce problème, pour le moment vous pouvez ignorer ces messages, ou ajouter les lignes suivantes dans le .htaccess situé à la racine de votre espace web :

Redirect 301 /.well-known/carddav /nextcloud/remote.php/dav

Redirect 301 /.well-known/caldav /nextcloud/remote.php/dav


L’en-tête HTTP « Referrer-Policy » n’est pas défini sur « no-referrer », « no-referrer-when-downgrade », « strict-origin » ou « strict-origin-when-cross-origin ». Cela peut entraîner une fuite d’informations. Veuillez voir les recommandations du W3C.

Pour corriger ce problème ajoutez le ligne suivante dans votre fichier .htaccess :

Header always set Referrer-Policy "no-referrer"


La base de données a quelques index manquant. L’ajout d’index dans de grandes tables peut prendre un certain temps. Elles ne sont donc pas ajoutées automatiquement. En exécutant « occ db:add-missing-indices », ces index manquants pourront être ajoutés manuellement pendant que l’instance continue de tourner. Une fois les index ajoutés, les requêtes sur ces tables sont généralement beaucoup plus rapides.
Index « share_with_index » manquant dans la table « oc_share ».
Index « parent_index » manquant dans la table « oc_share ».
Index « fs_mtime » manquant dans la table « oc_filecache ».

Vous devez utiliser PHPMyAdmin pour exécuter les requêtes SQL suivantes :

ALTER TABLE `oc_share` ADD KEY `share_with_index` (`share_with`) USING BTREE;
ALTER TABLE `oc_share` ADD KEY `parent_index` (`parent`) USING BTREE;
ALTER TABLE `oc_filecache` ADD KEY `fs_mtime` (`mtime`) USING BTREE;

Vous pouvez aussi ignorer les messages concernant le cache.

HTTPS

Il est vivement recommandé de toujours accéder à votre Nextcloud en HTTPS.
Pour forcer son utilisation, ajouter ces lignes dans le fichier .htaccess :

# Redirection vers HTTPS
RewriteCond %{HTTPS} off
RewriteCond %{HTTP:X-Forwarded-Proto} !https
RewriteRule ^(.*)$ https://%{HTTP_HOST}%{REQUEST_URI} [L,R=301]

Synchroniser ses fichiers

Si vous le souhaitez vous pouvez aussi installer le logiciel client qui vous permettra de synchroniser vos fichiers entre votre serveur NextCloud et vos différentes machines (fixe, portable, smartphone …).

Cela dépend des machines en question et de leurs systèmes. C’est expliqué en https://nextcloud.com/install/#install-clients
À noter qu’il est possible (et donc recommandé) d’effectuer la connexion en https.

Le calendrier

Il est possible d’insérer (et de gérer) le calendrier de Nextcloud dans Thunderbird. Pour cela il faut bien sûr que le module d’agenda de Thunderbird soit activé.

  • Dans Nextcloud, on va en Fichiers >>> Calendrier, et là on cherche et on copie le « Lien CalDav » du calendrier qu’on vise à synchroniser dans Thunderbird.
  • Dans Thunderbird, on crée un « Nouvel Agenda » en choisissant « Sur le réseau », comme Format on choisit CalDAV et dans l’emplacement, on colle le lien trouvé dans NextCloud.
  • On active et, normalement, ça marche.

Mettre à jour Nextcloud

Si votre Nextcloud signale la disponibilité d’une nouvelle version …

voici ce que vous pouvez faire :

- cliquez sur votre identifiant en haut à droite et choisissez « Paramètres »
- dans la nouvelle page cliquez sur « Paramètres de base » et descendez dans la page. Vous verrez la version active et, éventuellement, la mise à jour proposée.

Attention : à chaque mise à jour Nextcloud fait une copie de la version précédente de l’application  (dans un répertoire /updaterxxxxxxx/backups du répertoire de stockage). Il ne faut pas laisser trop de versions successives s’accumuler.