Accueil > Vie de la Coopérative > Livret de l’ouvatonien > Engagement

Engagement

Ouvaton accueille les webmestres dans leur diversité, et surtout la multiplicité des contenus qu’ils mettent en ligne.
« L’appropriation citoyenne » suppose de la part des coopérateurs que le dispositif de services qu’ils développent et animent se pose dans le cadre de la loi et accueillent ainsi toutes les lignes éditoriales différentes qui sont portées par des personnes qui ont choisi de faire ensemble… _ Le faire ensemble est d’une certaine façon, notre alliance. Si des coopérateurs sortent du cadre légal… aux yeux de certains autres, la justice est là pour trancher.

Nos valeurs

Coopérer, mutualiser

Dans l’appellation même de notre commune entreprise (au sens de projet), il y a le mot coopérative ! Ouvaton favorise à travers les outils mis en place les relations entre coopérateurs : forums, initiatives collectives, travail collaboratif... Le collectif qui se crée au fil des souscriptions puis à travers les échanges de courriels, de conseils et d’aides est le coeur d’Ouvaton. Le partage de la connaissance (entraide), du matériel (serveurs mutualisés), des tâches (investissement dans la vie de la coopérative) sont les pierres angulaires de la vie de la coopérative.

Liberté d’expression

Ouvaton s’est clairement fixé comme principe fondateur d’accueillir tous les contenus pourvu que ces derniers respectent les lois en vigueur et s’inspire en celà de la déclaration Universelle des Droits de l’Homme [1] [2]. Ouvaton accueille donc les webmestres dans leur diversité, et surtout la multiplicité des contenus qu’ils mettent en ligne. Ainsi, peuvent s’exprimer chez nous des contenus parfois contestataires sans crainte de censure numérique. Enfin, Ouvaton a montré son attachement au respect de la Loi sans céder aux intimidations, et ce dans l’optique du respect de ce droit d’expression.

Protection des données personnelles

Les données personnelles dont Ouvaton dispose, sont soumises à de strictes règles de confidentialité et ces règles sont traduites clairement dans les contrats que nous négocions auprès de nos prestataires (infogérants, data center). La coopérative a par ailleurs montré l’attention portée à ces données et son attachement au respect des procédures légales lorsque ces données sont demandées.

Une autre économie

D’emblée déclarée comme Société Anonyme à forme Coopérative, Ouvaton se démarque d’un marché où le Profit est la règle. Au-delà de l’idée de partager un "bout de disque dur commun", il s’agit également d’expérimenter un modèle économique pré-existant mais jusque là jamais appliqué aux Nouvelles Technologies. Envisager que les retombées de la coopérative profite à son amélioration, c’est à dire à tous ; penser en dehors du système classique de l’actionnariat ; favoriser l’économie
solidaire ; choisir nos partenaires aussi en fonction de leurs choix et de leur engagements... L’économie telle que nous la voyons n’est pas réduite aux seuls transferts de capitaux, et à travers nos choix dans une démarche cohérente, nous tentons la construction de relations (économiques) différentes fondées sur la recherche du Bien Commun.

Démocratie et participation

A travers structure et statuts, Ouvaton vit grâce à la démocratie qu’elle organise et qui la supporte. D’une part, le système coopératif qui pose comme principe "une voix = un vote" est un premier gage de démocratie.
D’autre part, l’instance dirigeante, le Conseil de Surveillance, est élue chaque année au cours d’une assemblée générale où chaque coopérateur est invité. La transparence des décisions prises, des comptes, l’existence de débats animés sur des espaces collectifs sont également des garants de ce fonctionnement démocratique.

Le fonctionnement démocratique d’Ouvaton repose in fine sur la volonté des coopérateurs à maintenir la validité de cette démocratie à échelle réduite : voter, s’exprimer, discuter les projets, être présent sur les forums restent la meilleure assurance de l’avenir démocratique de la coopérative.

Indépendance

Vous avez consulté quelques sites hébergés chez Ouvaton : avez vous remarqué qu’il n’y a pas d’annonceurs ou de grandes bannières publicitaires. Un des principes d’Ouvaton est de garantir une indépendance vis-à-vis de certaines pressions extérieures : à travers la forme coopérative, le montage financier de celle-ci, la volonté du Conseil de Surveillance, notre coopérative construit son indépendance en se donnant les moyens d’être à l’abri des pressions qui pourraient s’exercer sur notre
activité (financières, politiques, juridiques).

Être coopérateur

...un état d’esprit

Etre hébergé chez Ouvaton, ce n’est pas seulement acheter une part sociale et une plaque de base, puis consommer des prestations d’hébergement. Choisir Ouvaton, c’est poser un acte par lequel on soutient des valeurs d’indépendance et de responsabilité. Par la suite, ce soutien peut être passif ; rien n’est imposé. Mais nous vous invitons réellement à être des acteurs de la Coopérative.

La participation sur les Forums

L’un des atouts formidables d’Ouvaton est l’esprit d’entraide qui y règne. Le webmestre débutant comme chevronné n’est jamais seul face à ses difficultés, qu’elles soient d’ordre technique, administratif ou d’organisation. Il a toujours la possibilité de poser ses questions sur les forums, et l’expérience prouve qu’il obtient des réponses pertinentes...
Adhérer à l’esprit de la coopérative peut aussi s’exprimer de cette façon :
intervenir sur les forums pour répondre à des questions, pour en poser aussi, ou pour partager des expériences, des trucs et des astuces.

La participation aux Assemblées

Ouvaton, comme toute société, repose sur des statuts, prévoyant notamment la tenue d’Assemblées Générales Ordinaires et Extraordinaires. Pour que les décisions puissent être entérinées, il est nécessaire que des quorums soient atteints. C’est pourquoi il est important que les coopérateurs se mobilisent lors des Assemblées, soit en étant présents physiquement pour les votes (c’est l’idéal), soit en faisant parvenir leur vote par courrier postal dans les délais. La vie démocratique d’Ouvaton en dépend.

La participation à d’autres initiatives collectives

A chaque fois qu’un hébergé-hébergeur s’implique dans une tâche commune, c’est l’ensemble des hébergés-hébergeurs qui en tire parti par un service amélioré. Ponctuellement ou en tâche de fond, vous pouvez participer à des initiatives collectives. Le présent livret en est un exemple. Mais il y a d’autres possibilités : rédaction de FAQ, création de graphiques, icônes, bandeaux promotionnels pour la coopérative, organisation de rencontres entre coopérateurs dans le monde réel, développement de réseaux locaux, fabrication d’articles aux couleurs d’Ouvaton... L’éventail est infini, et nous comptons également sur vos idées nouvelles !

La participation en cas de coup dur

Ouvaton est un organisme libre, et donc fragile. Il peut subir des attaques, en particulier judiciaires, notamment dans le contexte juridique introduit par la Loi sur la confiance dans l’Économie Numérique (LEN) et celle qui vient tout juste d’être votée (DADVSI). Pour se défendre, Ouvaton doit mobiliser des ressources en temps, en énergie et en argent. Dans ces moments difficiles, l’engagement des coopérateurs est plus que jamais nécessaire et peut prendre la forme de soutien logistique, d’implication dans des actions de défense ou d’aide financière, par exemple par la
souscription de parts sociales supplémentaires.


[1Article 19
Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque
moyen d’expression que ce soit.

[2Article 29
1. L’individu a des devoirs envers la communauté dans laquelle seul le libre et plein développement de sa personnalité est possible.
2. Dans l’exercice de ses droits et dans la jouissance de ses libertés, chacun n’est soumis qu’aux limitations établies par la loi exclusivement en vue d’assurer la reconnaissance et le respect des droits et libertés d’autrui et afin de satisfaire aux justes exigences de la morale, de l’ordre public et du bien-être général dans une société démocratique.
3. Ces droits et libertés ne pourront, en aucun cas, s’exercer contrairement aux buts et aux principes des Nations Unies."