Accueil > Vie de la Coopérative > Les échos de la coop’ > Échos de la Coop - Décembre 2014

Échos de la Coop - Décembre 2014

Bonjour à toutes et tous,

* Mises à jour, toujours *

Au fil du temps les choses s’arrangent, mais cela reste une préoccupation importante pour nous : il est tout à fait important que les applications utilisées soient mises à jour le plus régulièrement possible.

Récemment plusieurs Spip non à jour, mais pas antédiluviens non plus (version vieille de 2 ans), ont été utilisés pour des envois de spams (« à l’insu du plein gré » de leurs propriétaires, bien sûr).

Pour info, Spip est maintenant en version 3.0.17 ; Joomla est en 3.3.6 ; Wordpress est en 4.0.1 ; Owncloud est en 7.0.3

Petite astuce concernant la version de Owncloud (qui ne saute pas aux yeux dans l’interface), on pourra la connaître à l’URL http://monsiteowncloud/status.php

Concernant les mises à jour de Spip, elles se font maintenant plus facilement. Néanmoins si vous faites tourner une vieille version (quelques 1.9 et toutes les 1.8) la mise à jour est délicate. Nous pouvons vous aider en ce cas. N’hésitez pas à ouvrir un ticket d’assistance si vous souhaitez que nous intervenions.

* Messagerie *

Si nous sommes très contents de la manière dont tournent les sites sur la plate-forme Ouvaton, nous rencontrons encore quelques difficultés en ce qui concerne l’envoi et la réception des messages.

Vu le méga problème que pose le spam, les serveurs de messagerie doivent prendre des dispositions pour se protéger en posant des filtres délicats à régler.
Par exemple, récemment nous avons changé l’IP de notre service de listes. Les serveurs destinataires ont vu arriver en masse des messages en provenance d’une IP nouvelle. La plupart se sont vite adaptés, mais SFR / NEUF a été plus long et a refusé les messages provenant de notre IP pendant plusieurs jours.

De manière plus permanente, des prestataires comme Yahoo sont hypersensibles aux envois vers des boîtes inexistantes et aux plaintes de leurs clients. Ils réagissent alors par des refus de distribution temporaires.
Notre infogérant ne peut pas grand chose contre cela. La seule solution c’est chacun de nous ! Il est tout à fait important que chacun veille à la qualité de son carnet d’adresses ou de ses listes d’abonnés : supprimer les adresses devenues invalides, s’assurer de n’envoyer des messages qu’à des adresses souhaitant les recevoir et, bien sûr, avoir des mots de passe suffisamment solides (pour que notre boîte ne soit pas utilisée pour des envois de spams) sont des précautions indispensables.

Merci à chacun des efforts qu’il pourra maintenir dans ce domaine.

Coopérativement vôtre,
Le Directoire